Palette de mise en forme
Menu
Loisirs et tourisme

Situation géographique

Située à la jonction entre le nord et le sud Finistère, la commune de Saint-Nic s'étend sur 1.803 hectares (soit 0.3% du Finistère). Elle est traversée par deux axes majeures de circulation (CD 63 et CD 887) reliant la Cornouaille à la presqu'île de Crozon.

Distante de Châteaulin de 15 kilomètres à vol d'oiseau, elle partage ses frontières avec les communes d'Argol au nord, de Tregarvan au nord-est, de Dinéault à l'est et de Plomodiern au sud.

Saint-Nic est une commune littorale, bordée par la mer sur 3,5 km de côte, représentant environ 1/5 de son périmètre. On y rencontre une moyenne de 40 habitants au km², soit trois fois moins que la moyenne finistérienne (127 hab/km²).

 

Bref rappel historique

Saint-Nic vient du saint breton nommé Maeoc ou Mic.

La commune, membre du pays traditionnel du Glazik, fait partie du vaste amphithéâtre du Porzay. L'occupation humaine de ce secteur, s'ouvrant sur la baie de Douarnenez et l'Atlantique, est attestée à partir du Mésolithique.

La commune a connu une occupation importante à l'époque gallo-romaine en raison d'une industrie particulière en relation avec les ressources maritimes.

A la fin de l'empire romain, la remontée du niveau de la mer a généré une période de troubles socio-économiques correspondant au déclin des activités agricoles. Le redéploiement de cette activité se fera en grande partie à la fin du Moyen-âge, la riche plaine du Porzay devenant le domaine des travailleurs de la terre.

Dès le XIème siècle, on retrouve des traces écrites de la paroisse de Sant-Mic. Elle est issue d’un démembrement de la paroisse primitive de Plomodiern et dépendait autrefois de l'ancien évêché de Cornouaille.

 

Coordonnées
MAIRIE DE SAINT-NIC - 12 Rue du Ménez Hom - 29550 Saint-Nic - Tél. : 02 98 26 50 36 - Fax : 02 98 26 55 72 -